Lutte contre Varroa

Le mot du vétérinaire conseil

 

Cette année le GDSA via son PSE vous propose trois médicaments contre varroa :

 

APISTAN : à base de tau-fluvaimate, par paquet de 10 lanières permettant de traiter 5 ruches.          PRODUIT CONSEILLE POUR 2018

Après la dernière récolte insérer 2 lanières par ruche entre les cadres au niveau du nid à couvain en laissant 2 cadres entre les lanières. (pour une ruchette une lanière). Laisser les lanières 6 semaines dans les ruches. Il est fortement conseillé au bout de 3 à 4 semaines de traitement de déplacer les lanières afin de les replacer dans le nid à couvain, car il est fréquent à l’automne qu’il se resserre, les lanières ne sont alors plus en contact avec la grappe d’abeille. A la fin du traitement les lanières doivent être retirées  (et ne pas passer tout l’hiver dans la ruche).

Il est aussi possible d’utiliser APISTAN au tout début du printemps (quelques semaines) afin de compléter un traitement d’automne peu efficace, dans ce cas enlevez les lanières quelques jours avant de poser les hausses.

APIVAR : à base d’amitraze, par paquet de 10 lanières permettant de traiter 5 ruches.

Après la dernière récolte insérer 2 lanières par ruche entre les cadres au niveau du nid à couvain en laissant 2 cadres entre les lanières. (pour une ruchette une lanière). Laisser les lanières 10 semaines dans les ruches (et pas 6 comme indiqué sur le paquet). Il est fortement conseillé au bout de 4 à 6 semaines de traitement de déplacer les lanières afin de les replacer dans le nid à couvain, car il est fréquent à l’automne qu’il se resserre, les lanières ne sont alors plus en contact avec la grappe d’abeille. A la fin du traitement les lanières doivent être retirées  (et ne pas passer tout l’hiver dans la ruche).

Il est aussi possible d’utiliser APIVAR au tout début du printemps (quelques semaines) afin de compléter un traitement d’automne peu efficace, dans ce cas enlevez les lanières quelques jours avant de poser les hausses.

Efficacité d’APIVAR d’après les suivis de la FNOSAD : >95% pour 77% des colonies, attention environ 15 % des colonies ont à l’issue du traitement ont plus de 50 varroas résiduels.

 

APILIFE VAR : à base de thymol et autre huiles essentielles, par paquet de 2 plaquettes permettant de traiter une demi ruche (4 plaquettes par ruche) (autorisé en agriculture biologique)

Après la dernière récolte disposer sur le sommet des cadres 1 plaquette par ruche, couper la plaquette en 3 ou 4 afin de disposer les morceaux assez éloignés du couvain, ensuite il faut ménager une chambre d’évaporation pour le thymol au-dessus des cadres (en retournant le nourrisseur couvre cadre). Renouveller l’application 1, 2 et 3 semaines après (soit 1 mois de traitement).

Précautions d’emploi d’APILIFE VAR :

  • ne pas traiter des colonies faibles avec APILIFE VAR, risque de désertion
  • ne traiter que des colonies déjà bien pourvues en provisions (minimum 15 kg) (apporter le nourrissement d’hiver avant, car le thymol va faire consommer les colonies, en plus vous ne pourrez par nourrir pendant le traitement)
  • ne pas traiter des nucléi de fécondation (trop petite population même les Miniplus®)
  • ne pas employer au printemps, risque de goût de thymol dans le miel.
  • Efficacité dépendante de la température extérieure (optimum 25 °C, mini 15 °C maxi 30°C), ne pas commencer à traiter après le 15 septembre, éviter de traiter pendant les fortes chaleurs (suspendre le traitement) risque de désertion et emballement de reine.

Traitement complémentaire en période hors couvain indispensable (acide oxalique) ou au printemps avec APIVAR.

Efficacité d’APILIFE VAR : >95% pour 42% des colonies, 1 colonie sur 2 avec plus de 50 varroas résiduels.

Enfin quel que soit le médicament employé il faut :

            Traiter le plus tôt possible en été avant que la colonie ne fabrique ses abeilles d’hiver soit avant le 15 août généralement chez nous. (Donc récolter tôt)

            Enlever les hausses pendant le traitement !!! (Risque de résidus dans la cire et après dans le miel !!)

 

            Bonne année apicole



Réagir


CAPTCHA